Le jour de la terre

6 heures 18 minutes ago

Ce 22 avril 2021, date de célébration du Jour de la Terre est aussi le 5e anniversaire de la signature de l’Accord de Paris pour le climat. L'occasion de rappeler que la Métropole Rouen Normandie est massivement engagée pour la transition social-écologique de son territoire.

Depuis juillet 2020, a Métropole Rouen Normandie accélère la transition social-écologique de son territoire. En ce Jour de la Terre, célébré au niveau mondial, Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie, et Marie Atinault, Vice-Présidente de la Métropole Rouen Normandie en charge des transitions et innovations écologiques déclarent :

« Exactement 5 ans après la signature de l’Accord de Paris pour le climat et à l’occasion du Jour de la Terre, rappelons que l’urgence climatique appelle une lutte permanente. C’est une course contre la montre qui ne laisse aucun répit.

Les scientifiques nous alertent : selon les derniers rapports climatiques, notamment le rapport DRIAS présenté le 1er février 2021, d'ici la fin du siècle les températures moyennes risquent d’augmenter de +3,9°C à +6°C. Nous pourrions passer de 4 jours de canicule par an, à une moyenne de 20 à 35 jours de canicule.

Inutile de le nier : notre modèle de société carboné, nos émissions de gaz à effet de serre, et la destruction des écosystèmes puits de carbone sont en grande partie responsables de ces changements climatiques. Ce constat n’est ni politique, ni idéologique. Il est factuel et partagé par la majorité de la communauté scientifique internationale.

Ce cinquième anniversaire de l’Accord de Paris pour le climat est l’occasion de dresser un premier bilan des actions engagées depuis le début du mandat de l’équipe métropolitaine. Oui, c’est un début, et il nous faudra aller encore plus loin pour contrer le changement climatique. Mais on avance ! »

Engager durablement la Métropole Rouen Normandie dans la transition écologique
  • Organisation de la première édition de l’évènement « Rouen Métropole, Capitale du Monde d’Après » à l’occasion de la semaine européenne du Développement Durable
  • Signature de la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité en présence de Madame Corinne LEPAGE et installation d’un monument sur la presqu’île Rolet
  • Adoption d’un budget 2021 et d’orientations budgétaires massivement orientés vers une relance post-Covid et la transition social-écologique : 1,5 Milliards d’Euros sur la mandature précédente à plus de 2 Milliards d’Euros sur 2021-2027
  • Signature de la déclaration d'Édimbourg en faveur de la biodiversité
  • Adhésion au CLER et au réseau des Territoires à Energie Positive
  • Déclaration de l’état d’urgence climatique, 5 ans après la signature de l’Accord de Paris (COP21 mondiale) et 3 ans après la signature de l’Accord de Rouen pour le Climat (COP 21 locale)
  • Signature de la Déclaration de Paris et adhésion à la campagne mondiale « Cities Race to Zero »
  • Annulation du soutien de la Métropole au projet d’autoroute à péage A133-A134
  • Participation de la Métropole Rouen Normandie à l’opération mondiale « Earth Hour »
  • Lancement de la démarche de préfiguration de la Maison des Transitions en coopération avec les associations locales engagées pour la transition et la lutte contre le changement climatique
  • Renforcement du partenariat avec ATMO et signature d’une convention confirmant plusieurs coopérations : création d’un réseau de nez citoyens, évaluation des effets de la Zone à Faibles Emissions Mobilité (ZFE-m), fabrication et installation de micro-capteurs dans le cadre d’une démarche de sciences participatives.
Investir massivement dans les mobilités de demain
  • Emission d’un courrier au Premier Ministre, co-signé avec Christophe Bouillon, Président de la Communauté de communes Caux Austreberthe, pour améliorer les liaisons d’avenir entre Rouen et Barentin
  • Commande de 17 bus électriques pour l’année 2021 et de 11 bus à hydrogène pour septembre 2022 destinés à la ligne 6
  • Prolongation de l’expérimentation de la navette solaire fluviale jusqu’au 31 décembre 2021 en vue de l’intégration à Astuce en 2022
  • Préfiguration de la future ligne de transport en commun T5
  • Adoption du projet de Vélo Station qui sera implanté rue Jeanne d’Arc à Rouen et acquisition de 2500 vélos à assistance électrique destinés à de la location longue durée.
Aménagement et développement du territoire de demain
  • Construction d’un plan de renaturation sur Rouen et sur la Métropole : végétalisation de l’espace public, déminéralisation de la voirie, réaménagement d’espaces verts…
  • Lancement de la démarche « Métropole Comestible » intégrée au Plan Pauvreté visant à accompagner la création de potagers urbains et d’animations sur l’alimentation durable auprès des publics fragiles et en précarité
  • Développement d’un projet de légumerie et d’une filière légumes de plein champ sur Val de Reuil, en coopération avec l’Agglomération Seine Eure
  • Moratoire sur l’aménagement du secteur du Madrillet : Préservation de 60 ha de forêt
  • Relance de la concertation citoyenne sur l’écoquartier Flaubert concernant la frange ouest
  • Lancement de la concertation pour la « Balade du Cailly », un itinéraire de 14km destinée à la promenade à pied ou à vélo
  • Lancement de la concertation sur le futur Règlement Local de Publicité Intercommunal (RLPi)
  • Définition d’une stratégie efficace d’acquisition des friches et adoption d’un budget d’investissement d’1,5 M€ par an sur 6 ans
  • Inauguration du Parc Naturel Urbain des Bruyères et installation sur le site du Champ des possibles et de Triticum, associations en charge de l’animation de la ferme pédagogique et permacole du Parc
  • Vote contre le financement du projet de contournement Est (autoroute A133-A134) et appel formulé à l’État et aux collectivités pour engager collectivement des alternatives soutenables/efficaces
  • Relance de la coopération Le Havre-Rouen-Paris dans le cadre du plan de relance national, et plus largement relance politique de la dynamique de l’Axe Seine : Réunion de travail avec Édouard Philippe et Anne Hidalgo à Rouen
  • Lancement d’un appel à l’initiative de Nicolas Mayer-Rossignol pour Chapelle Darblay adressé au Président de la République : vaste coalition de plus de 80 élus locaux et parlementaires : notamment Anne Hidalgo, Maire de Paris, Édouard Philippe, Maire du Havre, ainsi que les Maires de Nantes, Rennes, Saint-Etienne, Cherbourg-en-Cotentin, Villeurbanne, Clermont- Ferrand, Nancy, Blois, Saint-Denis, Angoulême, Oissel et de bien d’autres villes.
Gestion des déchets et propreté
  • Lancement du Plan d'urgence Propreté sur le centre-ville de Rouen, puis extension progressive à l’ensemble de la Métropole
  • Lancement du plan métropolitain Métropole sans plastique
  • Lancement d’un groupe de travail « Lutte contre les dépôts sauvages » avec les communes
  • Lancement des premières études de gisement visant à évaluer le potentiel du territoire pour la collecte et la valorisation des biodéchets
  • Installation par la ville de Malaunay de trois filets visant à collecter les micro et macro déchets avant leur rejet dans le Cailly
  • Opération de mise à disposition de broyeurs pour végétaux auprès des communes
  • Lancement de l’application MonTri, expérimentation sur Elbeuf, Canteleu, Sotteville-lès-Rouen, Mesnil Esnard et Rouen
  • Installation de nouveaux équipements pour la collecte des déchets en point d’apport volontaire dont l’habillage a fait l’objet d’une consultation citoyenne.
Prévention du risque industriel et lutte contre la pollution
  • Diffusion d’informations aux habitants pour développer la culture du risque sur le territoire
  • Préparation d’une Plateforme industrielle avec France Chimie et l’Etat
  • Actualisation des DICRIM communaux
  • Lancement du dispositif d’alerte SMS
  • Confirmation par l’Etat de l’expérimentation du Cell Broadcast sur la Métropole
  • Adhésion de la Métropole à l’Institut pour la Culture de la Sécurité Industrielle (ICSI) et préparation de la création d’une antenne locale de l’ICSI pour le 2nd semestre 2021.
Engager la transition énergétique du territoire
  • Pré-sélection du projet « Rouen Vallée Hydrogène » porté par la Métropole, Valorem et Transdev, dans le cadre de l’Appel à projets ADEME du plan de relance « Ecosystèmes territoriaux Hydrogène »
  • Adoption du projet de SPL ALTERN « Agence locale de la transition Energétique Rouen Normandie » dont la gouvernance est composée de la Métropole et des 15 communes Cit’ergie du territoire et dont la mission principale sera d’accélérer le rythme et de rehausser la qualité des rénovations énergétiques sur le territoire
  • Préfiguration du projet de SEM Energies renouvelables, en coopération avec la SEM West Energies
  • Mise en service de la chaufferie du réseau de chaleur de la Petite Bouverie, alimentée en bois
    bocager normand.

 

Métropole Rouen Normandie

Covid-19 : mesures applicables à partir du 3 avril 2021

2 semaines 4 jours ago

Le 3 avril 2021, le Préfet de Seine-Maritime a précisé les mesures en vigueur dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

1. Les déplacements 

Comme précédemment, l'interdiction de déplacement en journée se combine avec un régime de couvre-feu comportant des motifs plus limités pour sortir de chez soi entre 19h00 et 6h00. 

La plupart des déplacements justifiés par un motif dérogatoire peuvent s'effectuer sans restriction de distance à l'exception :

  • Des déplacements pour l'activité physique individuelle ou la promenade en journée qui doivent d'effectuer dans un rayon de 10 km autour du lieu de résidence;
  • Des déplacements pour les besoins des animaux de compagnie pendant le couvre-feu (1 km autour du lieu de résidence);
  • Des déplacements en journée pour effectuer des achats, des retraits de commande, pour se rendre dans un service public, dans un lieu de culte ou dans un lieu ouvert au public (pour des rassemblements, réunions ou activités non interdites) qui doivent s'effectuer dans les limites du département de résidence ou, en dehors de celui-ci, dans un périmètre de 30 kilomètres autour de son domicile 

Une nouvelle attestation unique jointe à la circulaire a été élaborée et mise en ligne. Elle est valable pour l'ensemble du territoire, de jour comme de nuit. Elle peut être remplacée par un justificatif de domicile pour les déplacements ayant lieu dans un rayon de 70 km autour du lieu de résidence.

II l'ouverture des commerces 

La liste des commerces autorisés-à ouvrir demeure inchangée par rapport aux mesures en vigueur précédemment.

Cependant, les règles nationales applicables aux marchés couverts sont étendues aux marchés ouverts. En conséquence, seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d'espèces fruitières ou légumières sont autorisés dans les marchés ouverts comme couverts.

III Les règles applicables aux établissements scolaires et d'accueil de mineurs 

A) Les établissements scolaires. 

1) Le nouveau calendrier d'ouverture des établissements scolaires 

Les établissements n'accueilleront pas les élèves en présentiel du 6 avril au 9 avril, les enseignements s'effectuant à distance. Les établissements scolaires restent ouverts sur cette période, certaines activités spécifiques étant maintenues comme l'accueil d'un élève et de ses responsables légaux à titre individuel et sur convocation. 

Le 25 avril, les écoles maternelles et élémentaires pourront à nouveau accueillir les élèves. Il en sera de même à partir du 3 mai pour les collèges et lycées. 

2) Les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise 

Durant cette période, lorsque les établissements scolaires n'accueillent pas les élèves en. présentiels, les enfants de moins de seize ans des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire seront néanmoins accueillis. La liste de ces personnels figure en pièce jointe. Cet accueil ne se fera pas nécessairement dans l'établissement scolaire où l'élève est inscrit, une gestion par "pôles d'accueil" ayant été privilégiée. 

3) Activités sportives dans le cadre scolaire, 
Les activités physiques et sportives en plein air des groupes scolaires et périscolaires constitués des enfants dont l'accueil est autorisé demeurent possibles. En revanche, si les groupes scolaires peuvent se rendre dans les gymnases (ERP de type X), la pratique de toute activité sportive et physique y est interdite. 
4) Les centres de formation d'apprentis 
Les centres de formation d'apprentis suivent les mêmes règles d'ouverture et d'accueil des élèves que les collèges et lycées. Cependant, ces établissements peuvent toutefois, à compter du 12 avril 2021, accueillir les usagers pour les formations qui ne peuvent être dispensées à distance. 

B) Les activités périscolaires et extrascolaires 

Les règles d'accueil des enfants dans les établissements d'accueil périscolaire et extrascolaire sont les mêmes que pour les établissements scolaires : seuls les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise y sont accueillis. 

Les règles régissant les activités physiques et sportives extrascolaires en plein air à destination des mineurs demeurent inchangées et s'appliquent donc à tous les mineurs. 

C) Les établissements d'accueil de la petite enfance 

Les établissements de petite enfance autorisés à accueillir plus de dix enfants sont fermés jusqu'au 25 avril 2021. Cette disposition ne s'applique pas aux structures attachées à des établissements de santé, sociaux ou médico-sociaux. 

Un accueil est toutefois assuré au profit des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire.

IV Les dispositifs d'activité partielle et l'encouragement au télétravail 

À la suite de la fermeture des établissements scolaires et des crèches, les salariés dans l'incapacité de télétravailler pourront demander à bénéficier de l'activité partielle pour garder leur enfant, s'ils sont parents d'un enfant de moins de 16 ans ou d'un enfant en situation de handicap, sans limite d'âge. 

Pour cela, le salarié devra remettre à son employeur une attestation sur l'honneur indiquant qu'il est le seul des deux parents demandant à bénéficier de l'activité partielle au motif de la garde d'enfant. Les salariés bénéficieront alors d'une indemnisation à hauteur de 84% de leur rémunération nette ou de 100% pour les salariés au SMIC, avec O reste à charge pour les employeurs. 

Enfin, le télétravail doit être largement promu pour les postes qui le permettent en visant un objectif de quatre jours sur cinq télétravaillés, y compris dans les administrations publiques, l'autorisation spéciale d'absence ne devant être mobilisée que par exception et en l'absence de toute autre solution. 

V Les autres mesures applicables dans le département 

A) Les règles applicables aux activités culturelles 

Les établissements d'enseignement artistique (spectacle vivant, arts plastiques, danse, musique) ne sont plus autorisés à accueillir du public. 
Les bibliothèques et centres de documentation sont autorisés à accueillir du public de 6h00 à 19h00. 

B) Vente et consommation d'alcool 

La vente à emporter de boissons alcoolisées est désormais interdite sur la voie publique lorsqu'elle n'est pas accompagnée de la vente de repas... 

La consommation d'alcool sur la voie publique à toute heure est interdite ainsi que la livraison d'alcool de 19h00 à 6h00 dans le département. 

C) Activités de livraison à domicile 

En sus de l'interdiction de livraison d'alcool durant le couvre-feu, l'arrêté préfectoral interdit les activités de livraison à domicile de 22h00 à 6hoo. 

D) Diverses mesures applicables sur la voie publique 

Le même arrêté interdit la diffusion de musique amplifiée sur la voie publique et reconduit d'une part l'obligation du port du masque dans les communes et d'autre part l'interdiction des braderies, brocante et vide-greniers, 
 

Métropole Rouen Normandie

Un vaccinodrome au Kindarena

2 semaines 6 jours ago

La Métropole en avait fait la proposition dès janvier : le Kindarena sera ainsi mis à disposition pour permettre d’accompagner l’augmentation du nombre de doses de vaccins annoncée par l’Etat. L’objectif du Préfet est que ce VaccinArena soit opérationnel le 8 avril.

Une visio-conférence était organisée ce mardi 30 mars à l’initiative de la Métropole Rouen Normandie pour faire un point sur la campagne de vaccination. Etaient réunis, outre la Métropole, le cabinet du Préfet, l’Agence Régionale de Santé (ARS), le CHU de Rouen, les communes déjà concernées par le fonctionnement d’un centre de vaccination, les médecins libéraux, les infirmiers libéraux, les pharmaciens et le SDIS. A cette occasion, l’ouverture d’un centre de vaccination intercommunal de grande capacité a été confirmée. La Métropole en avait fait la proposition dès janvier : le Kindarena sera ainsi mis à disposition pour permettre d’accompagner l’augmentation du nombre de doses de vaccins annoncée par l’Etat. L’objectif du Préfet est que ce VaccinArena soit opérationnel le 8 avril.

Dans sa conférence de presse du 2 avril 2021? le préfet de région a en effet précisé : 

"À Rouen, l’ouverture procède d’un regroupement des centres de vaccination de Saint-Julien et de Bois-Guillaume. Installé au Kindarena, mis à disposition par la Métropole Rouen Normandie, il sera porté par le CHU et fonctionnera grâce à l’implication des professionnels de santé hospitaliers, des médecins et infirmiers libéraux, des étudiants en santé, du SDIS 76 et d’associations de protection civile. 

Ouverts dans un premier temps du lundi au samedi il accueillera, sur prise de rendez-vous, les personnes âgées de 70 ans et plus, les personnes âgées de plus de 50 à 54 ans présentant des risques de forme grave de Covid-19, les personnes présentant une pathologie à très haut risque de forme grave quel que soit leur âge, et les professionnels de la santé et du médico-social, les aides à domicile et les pompiers."

Ce centre de vaccination intercommunal fédère les principaux acteurs de la santé. Le CHU en assurera la gestion administrative. La coordination médicale sera assurée par un binôme médecine libérale (docteur Marianne Lainé) / médecine publique (docteur Philippe Roux). Les infirmiers libéraux seront associés au fonctionnement de ce vaccinodrome, qui pourra aussi s’appuyer sur les services du SDIS (pompiers), de la Régie des Equipements Sportifs de la Métropole, des services publics métropolitains et de bénévoles.

Ce VaccinArena est destiné à compléter le dispositif déjà en place et à accompagner la montée en charge progressive du nombre de doses de vaccins disponibles. Ce sont à terme 2 à 3 000 vaccinations/jour 6j/7 qui pourront être effectuées au Kindarena. Les autres centres de vaccination aujourd’hui en service continueront à fonctionner (Halle aux Toiles à Rouen, Duclair, Saint-Aubin-lès- Elbeuf...). Les primo-injections initialement prévues en avril pour les centres du CHU de Bois-Guillaume et de Saint-Julien à Petit-Quevilly seront réorientées vers le VaccinArena, seules les injections de rappel seront effectuées dans ces deux centres, jusqu’à épuisement de la file active. Des opérations de vaccination mobiles sont par ailleurs programmées par l’ARS, en particulier sur le plateau Est.

Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie, Charlotte Goujon, Vice-Présidente en charge de la santé et Chloé Argentin, Conseillère métropolitaine déléguée en charge du suivi de la politique d’accès aux soins : « La transformation du Kindarena en centre de vaccination est une nouvelle étape dans la lutte contre le virus. Nous mettons l’équipement à disposition des acteurs de santé, aux côtés desquels la Métropole et toutes les communes du territoire sont pleinement mobilisées. Il appartient désormais à l’État de fournir au territoire les doses annoncées. Nous le disons avec force : les territoires les plus touchés, comme le nôtre, doivent être les plus aidés. Seule une vaccination massive de nos concitoyens permettra d’envisager une sortie de crise. À nouveau, la Métropole Rouen Normandie fait front et prend toute sa part pour lutter contre l’épidémie. ».

Métropole Rouen Normandie

Cardiologie : première mondiale au CHU de Rouen

3 semaines 3 jours ago

Le Professeur Frédéric Anselme et l’équipe de rythmologie du service cardiologie du CHU de Rouen sont les auteurs d’une première mondiale en cardiologie : l’implantation d’une sonde innovante.

Le 3 décembre dernier, une microsonde était implantée à un homme souffrant de désynchronisation cardiaque. Une première mondiale réalisée au CHU de Rouen et un nouvel espoir pour de nombreux patients. Alors que les médicaments destinés à soigner l’insuffisance cardiaque n’ont guère évolué depuis une trentaine d’années, la recherche en rythmologie cardiaque vient de connaître un progrès majeur au CHU de Rouen. « C’est une rupture technologique », explique le professeur Frédéric Anselme. « Nous avons certainement atteint la limite de la miniaturisation dans ce domaine. » La microsonde quadripolaire de 0,4 mm de diamètre est capable de trouver son chemin parmi le réseau complexe et sinueux des veines coronaires les plus fines qui tapissent la paroi externe du ventricule gauche du cœur. « On peut ainsi couvrir une surface plus large et rendre le dispositif plus efficace en activant électriquement les deux pôles les mieux positionnés. » Reliée tantôt à un stimulateur tantôt à un défibrillateur, cette microsonde est destinée à la resynchronisation cardiaque avec pour objectif de restaurer une meilleure efficacité de pompage du cœur. De quoi améliorer à la fois la survie et la qualité de vie de nombreux patients victimes d’un infarctus ou souffrants d’une cardiopathie.  

En janvier dernier, trois personnes avaient profité de cette technologie au CHU de Rouen et il était déjà prévu que d’autres suivent. « Il faut encore évaluer les bienfaits de cette microsonde dans le temps, valider la sécurité au long cours », précise le professeur Frédéric Anselme, prudent et dans le même temps confiant en cette innovation qui devrait devenir le prochain standard. L’opération, associée à une technologie d’implantation nouvelle, se déroule sous anesthésie locale et dure environ 1 h 30. Et le professeur Frédéric Anselme voit déjà plus loin. « Cette technologie sera certainement déclinée pour d’autres applications et pourquoi pas en neurologie. »

Métropole Rouen Normandie
Vérifié
2 heures 18 minutes ago
S'abonner à Flux Métropole Rouen Normandie